Le temps d'un café

Un café, sinon rien

C’est ce que je croyais avant de réaliser qu’à l’occasion de ce voyage au Maroc, je n’ai pas eu envie de café. Sur la route qui nous conduit vers nos sentiers, notre guide nous propose une pause café et petit déjeuner. Debout depuis 3h du matin, je crois avoir envie d’un café. Ce sera finalement un thé à la menthe. Le premier d’une longue série. Mes papilles s’éveillent alors aux saveurs de ce séjour…

Une autre fois, après un repas aux mille saveurs, ou était-ce un matin ??

Déjà mes souvenirs s’estompent, et je cherche par ces billets, petites chroniques pas si anodines et tellement personnelles, à retenir mes impressions, si je vous les partage, elles continuent d’exister, non ?!

C’est donc un café cannelle qui nous est proposé… je me vois déjà le savourer, et puis non, le mélange n’est pas ce dont j’ai besoin à cet instant, je me ressers un thé à la menthe…

Chaque jour, le Nescafé trône au milieu des pots de confitures et de miel. Je suis encore tentée, et puis à l’odeur, je me ravise. Je poursuis avec le thé à la menthe.

Enfin, ce dernier jour de voyage entre Tissent et Marrakech, j’ai envie d’un café. Alors que j’aurai pû choisir de célébrer mon dernier thé à la menthe, j’opte pour un espresso. Il est bien serré, épais, fort, presque brûlant. Et pour la première fois de mon séjour j’ai chaud aussi. Le soleil nous frappe, nous sommes tous installés en terrasse après la visite du musée d’Azilal, au coeur du Géoparc Unesco du M’Goun. Et c’est un café qu’il me faut pour transiter des sentiers vers la ville.

Assommée par toute cette lumière, des images plein la tête et des rires que j’entends encore longtemps après, je me prépare à faire mon retour, toute baignée de ce que j’appelle désormais l’effet Maroc.

Le café ne sera pas un souvenir de ce séjour. J’aurai juste découvert que le café est une pépite qui parfois se laisse repérer. Ainsi je peux l’approcher, l’apprécier, la partager. Unique à chaque dégustation, parce qu’elle a attendu son moment pour s’offrir à moi.

Mais vous êtes-vous déjà demandé ce qu’est le café ? Le café est une excuse. Une excuse pour dire à un ami que vous l’aimez.

Luciano De Crescenzo

Auteur

gfrancoisloyez@lilo.org
Professeure documentaliste, passionnée par les rencontres et les projets qui émergent autour d'un café, je partage mes pépites : lieux, sons, mots, images et personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *