Du grain à moudre #2, s'il vous plaît !

Wout Van Aert quitte le Tour de France pour accoucher !*

*ce texte a été écrit dans le cadre d’un devoir de rédaction web. La consigne était : choisir un sujet d’actualité, écrire un article et proposer sa mise en forme web.

Wout Van Aert arrivera-t-il à temps pour la naissance de son deuxième enfant ? C’est la question qui brûle les lèvres d’un grand nombre de fans à l’annonce du retrait du coureur cycliste à l’aube de la 18ème étape du Tour de France 2023.

En effet, le belge Wout Van Aert, en accord avec son équipe Jumbo-Visma, ne terminera pas le Tour de France, ce qu’il avait annoncé comme possible dès le départ. Sa femme, sur le point d’accoucher de leur deuxième enfant, l’a rappelé auprès d’elle.

Il s’apprêtait à s’élancer de Moûtiers à Bourg-en-Bresse quand son équipe belge Jumbo-Visma a officialisé son forfait ce jeudi 20 juillet.

Un tour sans aucune victoire

Depuis la première étape jusqu’à la fin de la 17ème étape, Van Aert aura beaucoup tenté, sans parvenir à gagner une seule étape dans ce Tour 2023. Il aura été un maillon essentiel pour le maillot jaune, leader d’une équipe qui pulvérise le Tour, Jonas Vingegaard. C’est donc sur une victoire qu’il prend le départ pour rentrer au pays. En effet, mardi, il a fait une troisième place sur le chrono.

Mais « la situation commence à être difficile à la maison, a détaillé van Aert lors d’une interview à notre confrère d’Eurosport. En consultation avec l’équipe, nous avons décidé que ma place était là-bas désormais. C’est un sentiment étrange d’un côté, mais ce n’est pas un dilemme. C’est une décision facile. J’ai toujours pensé que je rentrerais chez moi quand ma femme m’indiquerait qu’elle avait besoin de moi. Ce moment est venu. […] Je garde un souvenir positif quand je pense à ce Tour. Mais je m’en souviendrai toujours comme celui où j’appelais à la maison tous les jours, et c’est pour ça que je vais l’arrêter là. »
Van Aert quitte donc le Tour de France 2023 sans victoire mais pour une raison qui les vaut toutes, celle d’accompagner sa femme dans son étape à elle, celle de l’accouchement de leur deuxième enfant. Un moment fort à vivre ensemble.

Père et athlète, un défi de taille

Sous le coup de l’émotion, on n’en est pas encore à se demander si ce choix aura une incidence sur la carrière cycliste du belge, mais on peut se poser la question tant chez les sportifs la question de la parentalité reste entière.
On pourra se rappeler en 2019 la remarque acide de Guy Roux à la chaîne L’Equipe « Ce sont les hommes qui accouchent maintenant ? », après avoir appris l’absence du défenseur du Paris-Saint-Germain Marquinhos à une rencontre en raison de l’accouchement imminent de sa femme. Ou encore l’étonnement quand le biathlète norvégien Johannes Boe a décidé en 2020 de passer le mois de janvier – en plein cœur de la saison – auprès de sa femme et de son fils à naître.
Des exemples encore trop rares dans un monde marqué par la performance et les résultats. En France, le congé paternité des sportifs de haut niveau leur permet de disposer de 28 jours de congés paternité consécutifs… depuis juillet 2021 ! Carrière sportive et paternité ne vont pas de soi, tout est à construire, et l’exemple de Van Aert pourrait bien laisser la possibilité à d’autres sportifs de haut niveau de prendre le temps d’être père tout autant qu’athlète.

A l’heure où nous bouclons cet article, nous ne savons pas encore si la famille s’est agrandie. Restez connectés sur nos réseaux sociaux et retrouvez toutes nos actualités sur la page dédiée de notre site, Les détours du Tour de France 2023.

Auteur

gfrancoisloyez@lilo.org
Professeure documentaliste, passionnée par les rencontres et les projets qui émergent autour d'un café, je partage mes pépites : lieux, sons, mots, images et personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *